De la terre qui aliment la vigne qui produit le raisin qui sera transformé en vin

Tout savoir à propos des vins belles vignes

Dans le monde, le vin est une boisson très appréciée de tous, des riches ou de classes moyennes. Devant les nombreuses boissons étalées sur le marché, le vin reste indétrônable en terme de goût. Il possède beaucoup de vertus et de bienfaits pour la santé. Chaque pays a sa manière de fabrication propre, mais tous basés sur un seul principe. De la vigne au vin, la saison et le mode de culture des raisins diffèrent d’une localité à une autre. Il parait que plusieurs facteurs comme le climat, le type de sol, la température ambiante influencent les récoltes. Ainsi différents types de vins peuvent être observés issues de variétés multiples de raisins. Mais qu’est-ce qu’il faut connaitre à propos du vin comme rhone du sud avant de le consommer.

Comment est fabriqué ce vin ?

Avant que le vin soit mis dans votre verre, il a subi différentes étapes de longue haleine pour atterrir à sa destination finale. D’abord, au niveau culture des raisins, chacun a sa méthode. Il y a ce qui opte pour la façon bio, et la biodynamie, qui utilise des pesticides mais sous forme naturel. Il y a ce qui pratique l’agriculture conventionnelle avec le désherbage et les pesticides chimiques pour réduire les maladies des plantes. Les variétés de raisins ou cépages déterminent l’arôme caractéristique du vin, où on peut noter le parfum au poivron vert ou aux agrumes, aux petits fruits rouges. Le processus de fabrication du vin ou vinification comme belles vignes se fait en quelques étapes. Une fois que les raisins arrivent à maturité, on fait la récolte ou vendange. Ceci peut être fait à la main ou à la machine. Puis, on fait l’éraflage, où les tiges ou rafles sont détachés de ses fruits. Après pour faire sortir le jus du raisin et séparer les pépins, les peaux et les rafles, on écrase les raisins en faisant le foulage un peu brutal et le pressurage lent et doux. Puis le jus obtenu, entre dans la phase de macération et de fermentation alcoolique. Celle-ci est activée par des levures naturelles et des levures exogènes, dans des cuves en bois, en verre ou en inox. Une deuxième fermentation appelé malolactique a lieu après quelques mois, qui se fait soit spontanément en chauffant les cuves, soit en ajoutant des bactéries lactiques. Ensuite, l’étape d’élevage, et l’assemblage qui celui-ci sert à mélanger tous le contenu des barriques de différents cépages. Enfin, la mise en bouteille et l’étape de vieillissement dans les caves à vins.

Les différents types de vins

Dans les boutiques, on ne sait plus quoi choisir devant les multitudes bouteilles de vins proposés. Il est quand même bon de savoir les différentes caractéristiques des vins comme rhone sud avant de l’acheter. En terme de couleurs, on distingue les vins blancs issue des raisins blancs en général. Puis le vin rosé, venant des cépages noirs sans que la peau des fruits entre dans la vinification, il ne subit pas l’étape d’élevage induisant ainsi sa couleur. Et le vin rouge, issue des cépages de raisins à la peau noire, où la macération avec la peau donne sa coloration typique. Selon la texture, on a le vin effervescent ou à bulles, pourvues dans les champagnes, les mousseux. On a aussi le vin tranquille non effervescent, le vin doux naturel ou vin muté. Il y a aussi le vin cuit où le moût est mis à ébullition afin de réduire à moitié la quantité avant la fermentation et l’élevage, et les vins sucrés. Il y a également le vin liquoreux, moelleux, sec et demi-sec.

Comment gouter un vin ?

Avant qu’on sert le vin aux convives, il faut au moins connaitre qui est le bon. Avant de déguster, il ne faut pas manger des aliments forts en gout, ni fumer. Il faut bien lire l’étiquette surtout l’année de production. Puis le fait de bien regarder l’aspect du vin comme belles vignes est très important. Un vin blanc qui vire aux tons doré signifie qu’il est vieux. Un vin rouge qui change en orange indique qu’il est vieux, par contre, il est jeune si teinté en violine. Une fois que la bouteille ouverte, il faut sentir le bouchon et sentir l’arôme du vin. Puis, le moment de savourer, où on doit doser l’équilibre entre l’acidité, le tanin, et l’onctuosité. Après cela, on apprécie la longueur en bouche, qui est la durée pendant laquelle le gout du vin reste dans le palais lingual une fois recraché ou avalé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.